Comment évolue le marché de l’immobilier à Paris ?

immobilier à Paris

Paris est une grande ville dont le parc immobilier comprend 62% de biens anciens et 18% de biens neufs. Si pendant plusieurs années, le marché immobilier parisien était continuellement en hausse, ces derniers temps, des baisses de prix ont été constatées et cela favorise l’augmentation du nombre des transactions.

Une augmentation des prix de 1960 à 2019

le marché de l'immobilier

Dans le meme genre : Comment prévenir et résoudre les conflits en copropriété ?

A Paris, le marché de l’immobilier a continuellement augmenté en termes de prix depuis les années 1960. Certes, il y a eu quelques baisses notamment en 1980 et 1998, mais en général, une hausse de 4,3% par an a été constatée.

Dans les années 1960, le prix médian du m² n’était que de 525 francs ce qui équivaut à environ 80 euros. Si on prend en compte l’inflation et les prix courants, cette somme correspond à environ 870 €. Dans les années 1980, une légère baisse a été constatée.
Le marché a ensuite connu un pic en 1990. Les prix dépassaient même les 4 500 € par m². Une autre baisse a été constatée vers 1998, mais elle a rapidement été suivie d’une montée en flèche continuelle qui ne s’est plus arrêtée jusqu’en 2019. A titre d’exemple, en 2011 les prix ont atteint les 9 000 euros par m².

A lire également : Vente de terrain à l'île Maurice : pourquoi confier votre projet à un expert immobilier ?

Le marché immobilier parisien en 2019 et 2020

Le marché immobilier parisien en 2019

Près de 35 200 biens immobiliers ont été vendus à Paris en 2019 ce qui prouve que le marché est très dynamique. La plupart des acquéreurs cherchaient des biens proches de la capitale.
Les prix étaient élevés étant donné que les offres étaient peu nombreuses comparées aux demandes. Cette hausse a continué en 2020 ce qui a rendu le marché immobilier parisien presque inaccessible. Le volume des ventes a d’ailleurs baissé de 3%. Le prix moyen du m² a atteint les 10 500 €.
Le coût du m2 varie d’un arrondissement à un autre. Parmi les arrondissements les plus chers, il y a le 1er et le 7e. Le prix moyen du m² tournait dans les 13 500 à 14 000 € dans ces arrondissements.

Une baisse des prix et une hausse des transactions de 2021 à 2022

une chute des prix

En 2021, une chute des prix de 1% a été constatée pendant le premier trimestre. Cette baisse s’est ensuite accentuée et a continué à se faire ressentir en 2022. C’est dû à la crise Covid. Plusieurs propriétaires ont décidé de vendre pour vivre dans des régions plus proches de la nature, plus calmes et plus spacieuses.
Les biens proposés sur le marché de 2021 à 2022 étant nombreux, il y a eu de la concurrence entre les vendeurs qui ont dû baisser le prix pour trouver preneur. Cette stratégie a fonctionné, car les transactions ont connu une hausse. Le nombre d’acheteurs a augmenté de 10% de 2021 à 2022.

Des prévisions favorables aux investisseurs et acheteurs pour les 20 ans à venir

investisseur

Si l’immobilier parisien a connu une hausse considérable depuis près de 6 décades, ces deux dernières années, le prix est en baisse. Les experts pensent même qu’il continuera à baisser pendant les 20 prochaines années atteignant les moins 20% d’ici 20 ans.
C’est très encourageant pour les investisseurs et les acheteurs qui souhaitent acheter un bien immobilier à Paris d’autant plus que les négociations sont toujours d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *